L'esprit de la Ve République
Philippe RAYNAUD
ISBN : 9782262034443
250 pages

Synthèses historiques
02/03/2017

De l'hyper-présidence au retour des partis.

Faire comprendre la Ve République en conjuguant récit enlevé et analyse politique et institutionnelle, tel est le pari relevé avec maestria par Philippe Raynaud dans cette synthèse originale, indispensable à lire à la veille de la prochaine élection présidentielle. Décryptant les politiques et les hommes, les lignes de forces et les ruptures, l'auteur part de la question nodale du pouvoir exécutif pour analyser la dynamique paradoxale du régime né en 1958. En réconciliant l'idée républicaine avec une présidence forte, de Gaulle tranche le noeud gordien noué par les coups d'Etat de Brumaire et du 2 décembre 1851 et donne un coup d'arrêt au parlementarisme absolu qui a précipité les IIIe et IVe Républiques dans l'abîme ; ce faisant, il ouvre la voie à des évolutions libérales et européennes qui s'éloignent à plus d'un titre de son projet originel. Philippe Raynaud explique et raconte le développement et les succès de ce régime avant de s'intéresser à ses difficultés présentes. Au-delà des simplifications apologétiques ou dénonciatrices, cet essai à la fois historique et critique offre une grille d'explication exhaustive et souvent novatrice, tout en restant d'un accès aisé pour le lecteur profane. Un futur classique.

Il existe des intellectuels qui ne recherchent pas les journalistes et se consacrent à leur oeuvre dans le silence des bibliothèques. Philippe Raynaud est l'un d'eux.

Maniant alternativement le récit et l'analyse, il brosse ici un tableau complet de l'histoire et des ressorts de la Ve République.

Professeur de science politique, agrégé de philosophie et de science politique, Philippe Raynaud enseigne à l’université Panthéon-Assas (Paris-II). Son œuvre associe depuis toujours l’analyse de la politique contemporaine (L’Extrême Gauche plurielle), l’histoire des idées et la réflexion théorique (Dictionnaire de la philosophie politique). Son dernier ouvrage, La Politesse des lumières (Gallimard, 2013), a reçu le prix Montaigne et le prix La Bruyère de l’Académie française.

Lire la suite

Du même auteur

Malaise dans la civilité ?L'extrême gauche plurielle