La captivité et la mort de Marie-Antoinette
G. LENOTRE
ISBN : 9782262068165
384 pages

Tempus
06/10/2016

Mort d'une reine, naissance d'un mythe.

« La mort de la Reine fut un crime pire que le régicide », déclara Napoléon. Détestée, « l'Autrichienne » avait fini par focaliser sur sa personne la « haine des Jacobins », lui reprochant pêle-mêle d'avoir ruiné et trahi la France, favorisé sa coterie (Mme de Lamballe et les Polignac) et mené une vie de débauche oisive. Autant dire que l'exécution de Louis XVI annonçait la sienne.
Conduite à la Conciergerie, elle fut longuement interrogée avant de comparaître, le 3 octobre 1793, devant le Tribunal révolutionnaire présidé par le sinistre Fouquier-Tinville. Elle fut condamnée à mort le 16 octobre 1793, vers 4 heures du matin, et exécutée le même jour à midi. Relatées avec minutie par G. Lenotre, à partir de témoignages souvent oubliés, ses dernières semaines sont déterminantes pour comprendre sa personnalité et connaître la Terreur de l'intérieur.

Thédore Gosselin, dit G.Lenotre (1855-1935) a été le premier auteur emblématique de la Libraire Académique Perrin et l’inspirateur d’André Castelot et Alain Decaux.



Lire la suite

Du même auteur

Souvenirs de la Campagne de FranceVersailles au temps des roisParis RévolutionnaireTrois siècles d'histoire de France