Vrbs
Alexandre GRANDAZZI
ISBN : 9782262028800
768 pages

12/10/2017

Le roman vrai de la Rome antique.

Référence majeure de la culture occidentale, étudiée depuis la Renaissance par des générations d'érudits, la ville de Rome antique reste pourtant à découvrir : alors que, depuis quelques décennies, s'y multiplient les fouilles archéologiques, le grand public n'a guère accès aux résultats, souvent spectaculaires, apportés par les travaux les plus récents. Comment un site, d'abord parsemé de simples cabanes, a-t-il pu devenir une ville-monde ? Des plus lointains commencements d'une extraordinaire aventure humaine jusqu'au règne d'Auguste qui en marqua la maturité, c'est toute la vie de cette ville appelée Urbs par les Romains qui est ici restituée de façon aussi précise que vivante. Dans un récit conçu comme la biographie d'une cité qui fut au centre de la première mondialisation de l'histoire, Alexandre Grandazzi nous offre une somme destinée à faire date, faisant dialoguer, sur près d'un millénaire, les habitants de la Ville et leurs dirigeants. Car, siècle après siècle, victoire après victoire, les Romains ont inscrit le déroulement de leurs conquêtes dans l'espace de leur cité, devenue ainsi comme le mémorial de pierre où ils pouvaient lire leur histoire et célébrer une identité collective à la fois conquérante et assimilatrice. C'est ce message que cet ouvrage s'attache à déchiffrer avec toutes les ressources offertes aujourd'hui par la science. Voici donc « une histoire où les événements se traduisent en monuments, et où les monuments sont autant d'événements ».
Ancien élève de l’Ecole normale supérieure, agrégé de lettres classiques et ancien membre de l’Ecole française de Rome, Alexandre Grandazzi, spécialiste d’archéologie romaine antique, enseigne la langue et la littérature latines à l’université Paris-Sorbonne. Il a notamment publiéLa fondation de Rome (1991), Alba longa, histoire d’une légende; recherches sur l’archéologie, la religion, les traditions de l’ancien Latium (2008), ainsi que, avec Jacqueline de Romilly, Une certaine idée de la Grèce (2003).

Lire la suite